lundi 15 août 2016

Jean-Gabriel Greslé : "Documents interdits, la fin d'un secret"

Jean-Gabriel Greslé : "Documents interdits, la fin d'un secret"



Jean-Gabriel Greslé a été élève pilote au sein de l'USAF aux Etats-Unis en 1952 (il se souvient d'ailleurs très bien du célèbre survol d'ovnis sur Washington à cette époque entraînant de toute son histoire la plus longue conférence de presse de l'Air Force, très embarrassée...). Après avoir travaillé à la prospection aérienne il poursuit sa carrière comme pilote à Air France. Il a été plusieurs fois témoin d'ovnis en tant que pilote ainsi qu'une observation très impressionnante au sol lors de la vague du 05 novembre 1990 en France. Il est aujourd'hui à la retraite. Il a participé très activement aux travaux de la commission d’étude technique Sigma (commission chargée d'étudier la question des ovnis) créée en 2008 au sein de l’association aéronautique et astronautique de France (3AF). Jean-Gabriel Greslé est spécialisé dans l'étude de documents militaires.

Jean-Gabriel Greslé sur les ondes de Radio Ici & Maintenant! en 2012

samedi 13 août 2016

Patrick Burensteinas : "de la Matière à la Lumière"

Patrick Burensteinas : "de la Matière à la Lumière"

http://www.orifaber.fr/


J'ai découvert Patrick Burensteinas par l'entremise du site de l'INREES, précisément sa série documentaire "Le Voyage Alchimique".

Patrick Burensteinas est physicien de formation. Je ne vais pas évoquer ce qui l'a amené à s'intéresser à l'alchimie en tant que outil, il évoque cela très bien dans ses conférences et notamment dans l'introduction de ce petit livre de 78 pages. Beaucoup de gens ont une idée fabriquée et fausse de l'alchimie, ce qui m'a été le cas avant de découvrir Patrick Burensteinas. Le plus extraordinaire lorsqu'on écoute ses conférences c'est la résonance absolument remarquable qu'il y a entre la vision alchimiste et la science contemporaine, notamment la cosmologie et la physique quantique. On s'étonne de découvrir que nos lointains ancêtres possédaient une science extraordinaire qu'ils ont pris soin de préserver de manière très astucieuse à l'abri de l'obscurantisme religieux.

Décryptage et explication de ce qu'est la Lumière et la Matière en alchimie par Patrick Burensteinas. Une fois que notre âme atteint la Lumière, nous ne faisons plus qu'un avec tout, notre conscience personnelle disparaît.

Ce petit livre se lit très facilement. Il résume et conforte de ce que j'avais déjà appris de Patrick Burensteinas en visionnant certaines de ses vidéos sur internet. Ce que révèle l'alchimie c'est aussi ce lien fascinant qui unit philosophie et connaissance. Une autre chose extraordinaire et amusante qu'on peut découvrir et que Patrick Burensteinas ne se gêne pas d'user lorsqu'il s'exprime c'est la "langue des oiseaux", le langage des alchimistes. Derrière les mots se trouve la connaissance. Il explique qu'il y a trois manière de l'entendre.

"La troisième manière, la plus intéressante, c'est lettre par lettre. Chaque lettre a un sens et la manière dont chaque lettre s'articule avec sa voisine donne une clef. Par exemple, si je prend le mot mort. La mort s'écrit MORT. La forme de la première lettre (M) c'est une femme qui accouche, la création, vous entendez AIME. Après vous entendez (OR) EAU AIR. Ensuite (T) pour TERRE. On a tous les éléments sauf le FEU. Le Feu c'est celui qui est mort. Ne disait-on pas de quelqu'un qui est mort "feu untel" ? Si le Feu est parti, il reste l'Eau, l'Air et la Terre. Rassurez-vous, vous n'avez aucune raison d'avoir peur de  la mort puisque le Feu continue son chemin. Le Feu est sauf. Est-ce que cette Langue des Oiseaux fonctionne dans d'autres langues ? La réponse est oui. En anglais, par exemple, la beauté n'est vraie que si elle est complète (beautiful) : notre quête étant celle de l'unité, on ne peut trouver quelque chose que si cela remplit tout et toute chose." - pp.15/16.

La comptine "La souris verte" décryptée par Patrick Burensteinas. Cette conférence est disponible en intégralité sur le site de l'INREES par abonnement. Dans le livre "de la Matière à la Lumière", un chapitre entier est consacré de la même sorte au conte des frères Grimm "Blanche-Neige et les 7 Nains".

Pour moi ce que raconte Patrick Burensteinas a été une révélation. Ce qu'il explique par l'alchimie m'a éclairci et conforté sur ce que je soupçonnais déjà de ce que j'avais déjà pu apprendre de mes lectures sur des domaines comme la science et certains phénomènes inexpliqués. Il semble qu'il y ait une unité commune à tout ça mais ce serait long à développer. Prenons juste les EMI, ces états modifiés de conscience dont témoignent beaucoup de ceux qui ont approchés la mort. Dans la plupart des ces EMI, ils témoignent rencontrer une lumière (rappelons que ceux qui ont vécus cela ne peuvent le retraduire qu'en mots, le terme "lumière" signifiant une sorte de métaphore pour tenter de décrire quelque chose de non traduisible en terme humain) en ressentant un état "d'amour inconditionnel", "un amour total". Intéressez-vous à ce que Patrick Burensteinas nomme la Lumière des alchimistes et vous comprendrez le rapprochement...

Patrick Burensteinas présente les principes et le processus de l'alchimie. Il nous explique comment la transmutation de la matière peut nous permettre d'entrevoir la véritable Lumière, au-delà des apparences, et de changer notre regard sur le monde - Une production Tistrya, auteur de nombreux documentaires très intéressants.

vendredi 12 août 2016

Patricia Darré : "L'invisible et la science"

Patricia Darré : "L'invisible et la science"



J'avoue que je n'aurai pas prêté plus attention que ça en découvrant ce livre au rayon librairie du supermarché si celui-ci avait été présenté comme le énième livre d'un ou d'une médium sans cette connotation scientifique. De plus je ne connaissais pas Patricia Darré. Bien que la spiritualité et les phénomènes de médiumnité m'intéressent, je suis toujours un peu sur la défensive et agacé à l'idée d'être confronté à un discours new-age. C'est tout le paradoxe. Il y a à la fois dans ces sujets des choses très passionnantes et mystérieuses et en même temps la crainte de devoir se farcir un discours béat qui prêche "la reconnexion avec soi-même", "l'amour inconditionnel", bref vous comprenez ce que je veux dire... ce n'est pas le cas du tout ici.

C'est son troisième livre, après "Un souffle vers l'éternité" (2012), "Les lumières de l'invisible" (2013). Un quatrième est sorti récemment en 2016, "N'ayez pas peur de la vie". Tous aux éditions Michel Lafon.

Cet ouvrage se présente à la manière d'un entretien entre la médium Patricia Darré et des scientifiques. Chaque échange se termine par un chapitre où le scientifique donne sa conclusion. Au programme il y a Alexandre Adler, historien et journaliste, François Leroy, archéologue, Luce Janin Devillars, psychologue et psychanalyste, Massimo Teodorani, astrophysicien et spécialiste en physique quantique. L'ouvrage a été écrit en collaboration avec Youssef El Mabsout (malgré quelques recherches sur internet je n'ai toujours pas découvert qui était ce mystérieux personnage...).

Il y a un nombre considérable de choses intéressantes dans ce livre. Tout d'abord l'échange avec l'astrophysicien Massimo Téodorani, dévoilant une théorie qui devrait intéresser les ufologues et dont j'ai posté un extrait à cette page.

L'échange avec l'historien Alexandre Adler montre que la médiumnité peut être un outil très efficace et complémentaire dans la recherche historique. Tout comme la recherche archéologique : "Il n'est peut être pas si déraisonnable de penser que, dans quelques dizaines d'années, nous aurons des spécialistes médiums comme aujourd'hui nous pouvons avoir des spécialistes en céramiques. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais je pense qu'avec une sélection et un protocole rigoureux, ce sera même souhaitable, car c'est sûrement dans la diversité et la complémentarité que l'on peut avancer.", François Leroy, p.98.

Il semble aussi que la médiumnité soit utile en psychothérapie, pour peu qu'il y ait un encadrage sérieux : "La psychologie, la psychanalyse, la psycho-généalogie,  en termes de théories comme de pratique, ont besoin de faire des ponts avec d'autres disciplines. Je ne crois pas aux méthodologies fermées, aux écoles repliées sur elles-mêmes. La psychanalyse et la médiumnité restent deux démarches différentes, mais sur certains points elles se font écho, pour la simple et bonne raison qu'elles permettent une exploration de la conscience humaine.", Luce Janin Devillars, pp.177/178.



Conférence de Patricia Darré au cinéma REX de Sarlat le 24 juin 2016

mardi 9 août 2016

Dirty Bells

Dirty Bells



C'est la seconde fois que je découvre ce groupe. Programmé l'année dernière dans le cadre des concerts du jeudi à la crêperie du Clape à Montreuil sur Mer (https://www.facebook.com/leclape/?fref=nf), ce groupe hommage à AC/DC originaire de Boulogne sur Mer et soutenu par un chanteur guitariste à la voix plus proche de Brian Johnson que de Bon Scott, est revenu cette année au même endroit avec un public multiplié par dix.

Les tributes AC/DC sont nombreux. C'est le troisième que je découvre, après Scottland et Angus Band, originaires eux aussi du nord de la France.


Dirty Bells, Montreuil sur Mer, 04 août 2016 (avec Bastien Lengagne en remplacement de Bernard Gauthier à la guitare rythmique)

Dirty Bells, Montreuil sur Mer, 27 août 2015

samedi 6 août 2016

François Louange et Antoine Cousyn

François Louange et Antoine Cousyn

François Louange
Excellente émission de 2012 sur la radio Ici & Maintenant! consacrée à l'étude des photos d'ovnis. François Louange et Antoine Cousyn sont à l'origine du logiciel IPACO (http://www.ipaco.fr/), un outil d'analyse photo très puissant adapté pour les ufologues.


Emission sur la radio Ici & Maintenant! (http://www.icietmaintenant.com/) avec François Louange et Antoine Cousyn (IPACO) en 2012

Auteur : Jean-Philippe Dain - Version revue de "L'épreuve de la preuve, la photographie et le phénomène des ovnis", mémoire de maîtrise soutenu en 1994 au sein de l'université Paris 8, sous la direction de André Rouillé


Exposé de François Louange aux Repas Ufologiques Parisiens en 2011

vendredi 5 août 2016

Vers une nouvelle hypothèse OVNI ?

Vers une nouvelle hypothèse OVNI ?




Massimo Teodorani est astrophysicien (docteur en physique stellaire). Il est aussi spécialiste en physique quantique. En 1994 il s'intéresse aux phénomènes lumineux de Hessdalen en Norvège. Impliqué dans diverses recherches sur le phénomène ovni, notamment la publication d'une étude analytique et observationnelle de bases de données ufologiques en 2009, il s'intéresse également aux phénomènes de synchronicité.

En 2014, il participe au livre de Patricia Darré, journaliste et médium, ""L'invisible et la science. Quand des scientifiques rencontrent l'au-delà". Je reviendrai sur ce livre très intéressant, d'une grande facilité de lecture et riche d'informations.

Cette participation de Massimo Teodorani est écrite à la manière d'un dialogue avec Patricia Darré. A partir d'une discussion sur la conscience et sur ce qui advient de l'âme après la vie, Massimo Téodorani, dans un discours emprunt à la physique quantique, domaine scientifique qu'il connaît relativement bien, élabore une idée assez intéressante qui devrait intéresser les ufologues.



Massimo Teodorani évoque comme exemple de son hypothèse les boules de lumières, boules sans doute de plasma parfois observées par des pilotes d'avion et qui adoptent un mouvement intelligent, comme en interaction avec les manœuvres de l'avion. Il y a d'autres cas d'observations de ce type, et pas seulement chez les pilotes, mais aussi dans les champs, notamment à proximité de crop circles (voir à ce sujets les images captées par Pierre Beake et son équipe dans le Wiltshire en Angleterre).

"Selon la théorie quantique du cerveau de Penrose-Hameroff, un moment de conscience n'est possible que s'il existe un corps physique permettant "l'effondrement orchestré" des microtubules du cerveau. Autrement dit il ne peut y avoir de conscience que si l'âme est "accrochée" à quelque chose de physique : s'il n'y a pas de matière permettant un effondrement quantique, la conscience d'un défunt ne peut se manifester, celle-ci serait une sorte de "fonction d'onde non effondrée" ; et il serait impossible pour l'esprit du défunt d'avoir conscience de lui-même, car il serait dans un état suspendu ou d'hibernation. Tout comme il est difficile d'imaginer un logiciel pouvant fonctionner sans ordinateur, on peut penser qu'un corps est un élément indispensable pour activer la conscience.  Pour qu'il y ait conscience, il faut donc que de la matière puisse garantir un haut niveau de cohérence quantique.
Quelque chose de très similaire à la cohérence quantique est, par exemple, garanti dans le plasma, qui est une agrégation apparemment aléatoire d'électrons libres et d'ions. Le concept de plasma (le quatrième état de la matière) me fait penser à David Bohm, car il a commencé sa carrière de chercheur en travaillant sur ce sujet, et c'est lui qui a découvert le "comportement coopératif" de ce dernier : toutes les particules d'un plasma sont strictement connectées les unes aux autres, même si de grandes distances les séparent. Elles agissent comme si elles n'étaient qu'une seule et même chose. Il semble que cela soit très proche de la cohérence quantique que l'on retrouve dans les microtubules du cerveau des êtres vivants. Par conséquent, se pose la question suivante : Est-ce qu'une âme peut "s'accrocher" à certains plasmas disponibles dans la nature, et peut-elle en changer la structure globale, voire contrôler son mécanisme de confinement ?
Il existe d'ailleurs d'étranges phénomènes de plasma qui apparaissent dans le monde sous forme de "boules de lumière" atmosphériques. Celles-ci sont souvent prisent pour des ovnis. De nos jours, les théories en physique offrent certaines réponses sur le mécanisme à l'origine de ces boules de lumière : la piézoélectricité des roches dans le sol peut injecter des électrons et des ions dans l'air pour former une boule de lumière. Néanmoins, la raison pour laquelle ces boules de lumière ont une forme si sphérique, confinée et de longue durée reste encore aujourd'hui un mystère. J'étudie depuis plusieurs années ces phénomènes en utilisant des outils de mesure semblables à ceux utilisés en astronomie, et j'ai fait de nombreuses publications scientifiques sur le sujet.
Il est impressionnant, également, d'entendre de la part des témoins de ces phénomènes qu'ils ont "mentalement interagi" avec ces boules de lumière qui quelquefois semblent leur courir après, ou sont capables de mener des actions comme des mouvements soudains dans le ciel, ou d'émettre des pulsations lumineuses synchrones avec les actions de ceux qui les observent.
Encore plus impressionnant est le fait que certains chamans, comme ceux qui vivent dans la vallée de Calingasta en Argentine, semblent capable de communiquer avec ces boules de lumière qu'ils considèrent comme étant des "entités spirituelles". Certains peuples indigènes les appellent "les âmes volantes des morts", et certains bouddhistes qui vivent dans des montagnes en Chine les décrivent comme des "lumières de Bodhisattva", car ils pensent qu'elles sont le fait d'âmes évoluées !
Mais les plasmas ne sont pas forcément visibles avec nos yeux (comme dans le cas des boules de lumière qui sont rapportées de manière récurrente, par exemple à Hessdalen, en Norvège). La physique affirme que lorsque leur température est trop basse, ils ne sont visibles qu'avec des instruments de mesure comme les caméras thermiques, très sensibles au rayonnement infrarouge. Si cela est vrai, je ne peux exclure qu'un "plasma d'âmes désincarnées" puisse venir nous rendre visite, même si la plupart du temps nous ne pouvons les voir. Ces âmes pourraient utiliser des plasmas préexistants de nature géophysique, ou bien provoquer leur formation en utilisant les molécules d'air et en les ionisants : cela pourrait être un moyen possible et temporaire d'activer la conscience de ces âmes.
Je sais que les gens parlent beaucoup d'"ectoplasmes" quand ils voient ce qu'on appelle des "fantômes". Nous n'avons pas encore une science physique à propos de cela, mais il se pourrait que l'on y arrive tôt ou tard. Certaines idées qui affleurent sont loin d'être déraisonnables." - Massimo Téodorani, ("L'invisible et la science", Patricia Darré), pp.229/233.

Boules de lumière filmées à Milk Hill en Angleterre en 2009 par Pierre Beake et son équipe (http://www.coldevence.com/)

mardi 2 août 2016

Egon Kragel & Yves Couprie : "OVNI. Enquête sur un secret d'Etats"

Egon Kragel & Yves Couprie : "OVNI. Enquête sur un secret d'Etats"



Yves Couprie est journaliste. Il a collaboré à divers magazines, "Guitare & Claviers", "Télérama", "Le Guide du Routard", et bien d'autres projets. Egon Kragel est journaliste, musicien et conférencier. Il s'implique beaucoup comme enquêteur sur le sujet des ovnis. Il intervient assez fréquemment sur la Web TV/radio BTLV.

"OVNI. Enquête sur un secret d'Etats", publié en 2010 aux éditions "Le Cherche Midi" est un livre sur l'ufologie très abordable, destiné à un vaste public. Il était intéressant d'écouter ces deux auteurs. Si Egon Kragel s'entretient beaucoup ces dernières années sur le sujet des ovnis, que ce soit lors de conférences ou sur internet, Yves Couprie se fait plus rare et on s'aperçoit lors de cette émission de près de 4 heures sur l'antenne de Ici & Maintenant! en 2010, année de sortie du livre, qu'il a un discours très connaisseur et d'une grande clarté. Un des aspects très intéressant de cette longue émission est lorsque nos deux journalistes abordent la question du traitement du sujet ovni dans la société, dans les médias et dans les milieux scientifiques. Certaines anecdotes sont plus que révélatrices. C'est l'intérêt d'avoir un certain recul, notamment en abordant ce sujet d'une manière la plus neutre possible, ce qu'il font admirablement.

Partie 1

Partie 2